Formation Agricole | Le Guide Complet

Formation Agricole | Le Guide Complet
WiziFarm
WiziFarm 26 oct. 2020

Vous souhaitez vous former en agriculture, mais vous ne parvenez pas à choisir entre formation initiale, formation continue, formation agricole pour adulte ou encore formation en agriculture à distance ?

Dans cet article, découvrez la variété et le dynamisme du secteur agricole, ainsi que les bonnes raisons de vous engager dans une carrière au contact du monde vivant. Si aujourd’hui de nombreuses personnes se tournent vers une formation agricole bio, il est possible de trouver des formations diplômantes et qualifiantes très variées pour les adultes comme pour les étudiants.

4 raisons de se former aux métiers agricoles

1- L’agriculture recrute !

Ce secteur d’activité est même le deuxième employeur de France. Choisir les métiers de l’agriculture est donc un bon choix pour celles et ceux qui souhaitent trouver un emploi facilement. On recherche surtout :

  • des salariés agricoles qualifiés [62 % des offres d’emploi] : ingénieurs en agronomie, chefs de culture, commerciaux, biologistes, etc. ;
  • des saisonniers agricoles : 850 000 contrats par an ! ;
  • des salariés pour des entreprises de prestations de travaux agricoles.

Dans les années 1930, près de 35 % de la population française travaillait dans les champs. Avec la Révolution Agricole et les mutations de la société, le chiffre chute à 3,6 %. Pourtant, et la crise sanitaire de 2020 nous le rappelle, les agriculteurs sont essentiels dans la société. Les 450 000 exploitations françaises ne peuvent pas répondre aux besoins alimentaires de la population nationale, tandis que les Français souhaitent consommer de plus en plus en circuit court. Ainsi, aucun doute : l’agriculture a de l’avenir !

2- Il existe des métiers pour tous les profils

Chauffeur routier, commercial, ouvrier agricole, ouvrier horticole, biologiste, chef d’exploitation, soigneur, conducteur d’engins agricoles, oenologue, hydrologue (etc.) : le secteur agricole est pluriel, et les formations en agriculture le sont tout autant.

Ainsi, vous pouvez choisir de travailler au grand air ou dans un bureau, d’oeuvrer pour le développement rural ou la protection des espaces naturelles.

3-  Se former en agriculture, c’est construire le monde de demain

Si de nombreux français choisissent de suivre une formation agricole, c’est qu’elles ouvrent à des métiers qui ont du sens, tournés vers l’avenir, et en lien avec les enjeux sociétaux. Aujourd’hui, les Hommes doivent réinventer leurs liens avec la nature et l’environnement. La société a donc besoin de personnes motivées, engagées et compétentes qui bouillonnent d’idées. Que vous choisissiez l’agroécologie, l’alimentation, le développement durable, l’aménagement des espaces, les productions agricoles, viticoles ou horticoles, vous pouvez changer les choses. Et clairement, tous les métiers ne vous offrent pas cette possibilité d’avoir un impact fort.

4- Les opportunités et évolutions de carrière sont nombreuses

S’il y a bien un secteur d’activité qui permet d’évoluer, de changer de métier, et d’acquérir de nouvelles compétences tout au long de sa vie professionnelle, c’est bien l’agriculture.

Il est courant de voir un salarié agricole reprendre ou monter une exploitation à son compte, un maraîcher qui devient chargé de mission à la transition écologique ou qui se lance dans le développement rural, un agriculteur en grandes cultures qui commercialise des produits transformés, un horticulteur qui devient formateur, etc. C’est certain : les opportunités sont nombreuses, et vous ne pouvez pas vous ennuyer !

Les différents secteurs d’activités agricoles

Si la formation agricole vous intéresse, il faut savoir que de nombreux secteurs d’activité existent (source gouvernementale).

Les formations en agriculture de production

Vous pouvez vous orienter vers :

  • les formations en production agricole : cultures, polyculture, élevage ;
  • les formations en productions horticoles : maraîchage, horticulture, arboriculture, fruiticulture, floriculture ;
  • les formations en aquaculture pour travailler en pisciculture, en ostréiculture (huîtres), en mytiliculture (moules) ou comme algoculteur (algues) ;
  • les filières de formations aux métiers du cheval : élevage, soins et entraînement équins ;
  • les filières pour l’élevage et les soins aux animaux d’animalerie ;
  • les formations en machinisme agricole pour conduire les engins, les réparer ou les concevoir ;
  • les formations en viticulture et œnologie.

Les formations en aménagement

Il existe de nombreux métiers en aménagement des territoires et des paysages, et donc des formations associées :

  • les formations en gestion et aménagement de forêts ;
  • les formations en aménagements paysagers ;
  • les formations en gestion de la nature et de la faune ;
  • les formations aux métiers de l’eau et de l’assainissement.

Les formations en agroalimentaire

Ces métiers agroalimentaires sont nombreux : ingénieur agroalimentaire, chef d’équipe, chef d’atelier, chef de produit, logisticien, chargé d’hygiène, laborantin, etc. Les formations en agroalimentation vous permettent d’acquérir des compétences pour la conception, la production et la commercialisation des produits alimentaires issus de l’agriculture et de l’élevage.

Les formations pour les services agricoles

Ces emplois se développent de plus en plus : services aux entreprises (consulting, développement économique et commercial), services aux territoires (chargé de développement).

Des formations agricoles pour tous les niveaux et toutes les envies

Vous l’avez compris : les secteurs agricoles sont variés. Pour vous former aux métiers de l’agriculture, il existe de nombreuses voies de formation : formation initiale scolaire, formation agricole en apprentissage ou encore formation agricole continue.

Où se former ?

Il est possible de vous former dans :

  • les lycées d’enseignement général et technologique agricole (LEGTA) ;
  • un lycée professionnel agricole (LPA) ;
  • un centre de formation agricole pour adultes (CFPPA) ;
  • un centre de formation des apprentis (CFA) ;
  • une école supérieure en agriculture : l’école AgroParisTech est la plus réputée, mais il en existe des dizaines avec des spécialisations variées comme l’École nationale supérieure de formation de l’enseignement agricole (ENSFEA) ;
  • un centre de formation agricole par correspondance comme le CNEAC ;
  • une Chambre d’Agriculture ;
  • une association.

Les formations initiales en agriculture

Les formations initiales sont dispensées sous le statut d’étudiant ou d’apprenti. Généralement, ce sont les jeunes qui s’orientent vers ce type de diplômes agricoles, directement après avoir quitté l’enseignement général. Les voici :

  • BEPA (Brevet d'Aptitude Professionnelle Agricole), accessible après une classe de troisième, un CAP ou un CAPA ;
  • Bac Professionnel Agricole, accessible après la classe de troisième,
  • Bac Technologique (STAV, STAE), après une seconde générale ou technologique ou l'obtention d'un diplôme de niveau V ;
  • BTSA (Brevet de Technicien Supérieur Agricole), accessible après un bac (professionnel, technologique ou général.
  • Diplôme d’Ingénieur agricole ou agronome, 5 ans d’études après le bac.

La formation agricole pour adulte

Si vous êtes déjà agriculteur et que vous souhaitez monter en qualifications, voire vous reconvertir, ou si vous souhaitez vous orienter tardivement dans une branche agricole, les possibilités de formations sont nombreuses.

Il existe des formations courtes dans de nombreux secteurs d’activité, généralement dispensées par les Chambres d’Agriculture, des associations, ou un centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA). Qualifiantes, elles vous permettent d’obtenir un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle, un CS (Certificat de Spécialisation), un BPREA (Brevet Professionnel Responsable d’Entreprise Agricole) ou encore de faire un stage de découverte professionnelle. Vous pouvez également miser sur une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) pour valider une équivalence.

Il est aussi possible de suivre une formation longue quand on est adulte, dans une école supérieure par exemple.

Zoom sur la formation en agriculture bio

Les formations agricoles biologiques ont le vent en poupe ! Il faut dire que les filières biologiques sont dynamiques (+15 % d’emploi entre 2018 et 2019) et qu’elles représentent 8,5 % de la surface agricole utile (SAU) en 2019, soit 1% de plus en 1 an (Source gouvernementale). Le Gouvernement prône la transition agroécologique tandis que les consommateurs recherchent des produits sains en circuit court.

Une formation agricole biologique ou biodynamique se destine aux personnes souhaitant créer ou reprendre une exploitation bio (maraîchage bio, fruits, élevage, agrotourisme bio), aux salariés (service de remplacement, CUMA, ETA), ou aux agriculteurs qui souhaitent engager une transition vers le bio.

Ainsi, il existe de nombreux types de formations agricoles bio spécialisées, dans toutes les régions de France. Certaines sont dispensées par des associations, d’autres par des organismes publics ou privés conventionnés et éligibles aux aides financières.

Et pourquoi pas une formation en agriculture urbaine ?

Les agriculteurs urbains entendent réinventer l’alimentation des personnes qui habitent en ville. Leur objectif est de produire des fruits, des légumes ou de la viande en centre ville ou dans les zones périurbaines, afin d’être au plus près des consommateurs (et donc de limiter les déplacements de marchandises). Après une formation diplômante en agriculture urbaine, vous pouvez devenir agriculteur, assistant de culture, ou encore animateur en agrotourisme.

Ces formations sont dispensées par des organismes publics ou privés, avec des coûts variables et des possibilités de financement. Mais vous pouvez également choisir une formation en agriculture urbaine en ligne, même si la majorité d’entre elles ne permettent pas la délivrance d’un diplôme reconnu.

La plupart de ces formations agricoles urbaines vous assurent d’acquérir des compétences et des connaissances sur les techniques de production et d’élevage, sur les services et annexes à la production (transformation, vente, animation, etc.) et sur la mise en oeuvre d’un projet d’exploitation économiquement viable au coeur de la ville.

3 questions sur les formations en agriculture

1- Jusqu’à quel âge se former à l’agriculture ?

Il n’y a pas d’âge pour changer de métier ! Les formations agricoles initiales accueillent des jeunes à partir de 14 ans. Quand aux organismes publics et privés, ils sont accessibles tout au long de votre vie professionnelle.

2- Une formation agricole à distance : c’est possible ?

Tout à fait ! D’ailleurs, une formation en agriculture à distance est idéale si vous avez un projet de reconversion professionnelle, si les centres de formation sont trop loins de chez vous, ou encore si vous préférez vous former depuis chez vous.

Vous pouvez vous diriger vers un centre de formation agricole privé par correspondance (comme le CNEAC ou le CERCA) ou vers le centre national public de formation agricole à distance (CNPR d’AgroSup Dijon). Ceux-ci délivrent les diplômes accessibles en formation initiale (BEPA, CAPA, CPA, BTSA, etc.).

Mais, vous avez également la possibilité de choisir une formation en agriculture en cours du soir, et en ligne, en faisant appel à un organisme privé.

3- Le financement d’une formation agricole est-il possible ?

Bien sûr ! Cependant, la source du financement dépend de votre situation :

  • Si vous êtes un non-salarié agricole, vous pouvez demander un financement à VIVEA, qui est fond mutualisé mis en place par les Jeunes Agriculteurs, la FNSEA, l’APCA et la CNMCCA.
  • Si vous êtes salarié agricole, demandez conseil à la FAFSEA (Fond national Assurance Formation des Salariés des Exploitations et entreprises Agricoles) qui est un OPCA. Ce fond gère les CIF (Congés Individuels de Formation), les CPF (Compte personnel de Formation), les bilans de compétence, les VAE ou encore les formations hors temps de travail des salariés agricoles. De plus, il accompagne certains demandeurs d’emploi qui souhaitent se reconvertir dans l’agriculture.
  • Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez demander une formation en agriculture financée par Pôle Emploi, dans le cadre d’une reconversion professionnelle.
  • D’autres solutions sont possibles : demandez conseil à votre organisme de formation !

Conclusion : quelle formation agricole allez-vous choisir ?

Vous l’avez compris : il existe de nombreuses possibilités de formations agricoles. Vous pouvez choisir de travailler dans un bureau comme en plein air, d’obtenir un poste à responsabilité ou encore de monter votre entreprise.

Si vous ne savez pas encore quel métier est fait pour vous, vous avez la possibilité de découvrir le monde agricole. En effet, le secteur recrute massivement, surtout lors des périodes de récoltes saisonnières. Rendez-vous sur Mission pour consulter les offres d’emploi agricoles !

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER WIZIFARM